Le week-end dernier, malgré un temps gris et un sol glissant, Olivier Turon (qui court pour les enfants atteints de mucoviscidose) s'est donné à fond pour une séance de fractionné inhabituelle pour un coureur de longue distance.

Cet entraînement fractionné à la particularité d'associer, en plus d'un travail cardiovasculaire (comme toute séance intermittente )  une suite d'exercices variés: sauts de haies, sprint, changement de rythme, ...

         

Ce circuit training permet de mettre en avant les différents aspects du trail, qui en plus de demander un cœur endurant, nécessite des cuisses robustes et des articulations solides. Les sauts de haies, le travail des appuis  avec l'échelle de rythme et les sprints développent le renforcement des membres inférieurs, l'agilité et la puissance pour appréhender au mieux les difficultés des trails: les montées, les descentes et les terrains accidentés qui demandent une préparation qui se veut la plus complète possible.

    

Cette séance nous a permis d'observer les points à travailler pour ajuster les entraînements en fonction de la progression d'Olivier.

    

Ce sont ces entraînements qui permettent d'améliorer les petits détails qui font la différence entre un coureur amateur et un coureur confirmé comme Olivier Turon qui a parcouru l'année dernier 2185 kilomètres au profit de l'association étoile des neiges.